Les pictoleçons, une autre alternative aux cartes heuristiques ?

8 02 2015

Pour aider les élèves à  mieux s’approprier les leçons, le recours aux pictogrammes utilisés dans une démarche linéaire et séquentielle est une piste intéressante à explorer.

Cette méthode est déjà testée avec efficacité par les collègues du primaire pour les élèves dyslexiques, autistes, dysphasiques… Elle fonctionne en associant un pictogramme à chaque mot d’une phrase. Ce procédé serait trop fastidieux pour les résumés de cours dans le secondaire. Voilà sans doute pourquoi il est difficile de trouver des exemples pour le collège ou le lycée.

Pourtant, il y a un moyen de se réapproprier cette façon de faire en la simplifiant. C’est ce qu’ont fait les auteurs du livre ci-dessous, sous forme de devinettes pour adultes : livre imagesA partir de quelques pictogrammes, ils racontent des scènes classées chronologiquement, séparées entre elles par des flèches, accompagnées en dessus et en dessous d’indices pour arriver à retrouver des titres de film, des biographies de personnages célèbres, des événements historiques…

Pourquoi ne pas s’en inspirer pour faire retrouver le cheminement d’un cours.  Avec la leçon « Une géopolitique mondiale depuis 1945″, cela pourrait donner :

[Feuille distribuée en plus du cours pour que les élèves concernés associent chaque pictogramme à une idée, un événement vus en classe :] Décolonisation[Feuille non distribuée pour montrer le travail intellectuel d’association entre les pictogrammes -ci-dessus- et le contenu simplifié du cours :] Décolonisation2[Feuille distribuée en plus du cours pour que les élèves concernés associent chaque pictogramme à une idée, un événement vus en classe :] guerre froide[Feuille non distribuée pour montrer le travail intellectuel d’association entre les pictogrammes -ci-dessus- et le contenu simplifié du cours :] Guerre froide2[Feuille distribuée en plus du cours pour que les élèves concernés associent chaque pictogramme à une idée, un événement vus en classe :] Monde actuel[Feuille non distribuée pour montrer le travail intellectuel d’association entre les pictogrammes -ci-dessus- et le contenu simplifié du cours :] Monde actuel2

A chaque enseignant de se constituer un corpus de pictogrammes avec les mots ou les événements qu’il emploie le plus souvent. Cela permettra d’aller plus vite pour réaliser des « pictoleçons ». Ces  pictogrammes peuvent d’ailleurs servir à concevoir des cartes heuristiques pour les mêmes leçons !

Pourquoi cela ne serait-il pas réalisable par les élèves ? Très vite le découragement interviendrait. Car il faut du temps. Beaucoup de temps. Surtout pour les élèves dysphasiques, dyslexiques, autistes… Il s’agit d’une aide à leur apporter et non d’un travail supplémentaire à leur donner. Cela nécessite un résumé de cours donné par la professeur et une mise en scène imposée de pictogrammes. Mais c’est à ce prix que nous récupèrerons certains élèves en difficulté, même si tous n’ont pas les mêmes besoins.





L’Histoire pour donner du sens à l’existence

1 01 2015

Au moment où les programmes vont être réécrits et présentés, j’espère qu’ils mettront en avant les héritages de chaque période historique. Je plaide pour une histoire pratique, utilitaire, qui donne à chaque élève l’occasion de comprendre l’actualité, ses habitudes… (voir article précédent sur l’utilité de l’histoire-géographie) Donner une culture générale est certes indispensable, mais c’est un argument difficilement recevable pour un jeune élève qui cherche parfois du sens à sa présence en cours. Cependant, si ce qu’il voit ou emploie dans sa vie quotidienne renvoie même aux périodes les plus reculées de notre passé, son intérêt se décuple (comme constaté dans un exemple traité précédemment).

La vision utilitariste de l’Histoire ne suffit pas. Encore faut-il s’intéresser aux différentes formes d’intelligence de chaque individu pour que tout le monde profite du travail fourni. Des tests et des conseils sont disponibles un peu partout sur le net : https://www.collegemv.qc.ca/CMS/MediaFree/image/Chroniques%20%C3%A9ducatives/Je%20d%C3%A9couvre%20mes%20intelligences%20multiples.pdf ;

http://www.csaffluents.qc.ca/im/PDF2005/ens_outils/Test_IM_eleve270105.pdf ;

http://www.csaffluents.qc.ca/im/PDF2005/ens_outils/Interpr_inventaire_test230205.pdf ;

http://www.csaffluents.qc.ca/im/PDF2005/ens_outils/Aime_excelle_apprend_mieux270105.pdf. Voilà pourquoi la vidéo ci-dessous cumule : images commentées, quizz de compréhension, carte heuristique organisant les informations, chanson dont la base est une comptine connue (libre de droit « Ah, vous dirai-je maman », facile pour mémoriser plutôt que pour psalmodier).

Dans la vidéo qui suit, je suis parti d’un produit de consommation courante pour évoquer la décolonisation. Elle peut s’utiliser en début de cours ou dans le cadre d’une classe inversée (dont l’extension fulgurante suscite de plus en plus de réticence ou de déception : voir http://lestroiscouronnes.esmeree.fr/table-ronde/classe-inversee-qu-inverse-t-on ;

https://ecolededemain.wordpress.com/2013/09/17/la-classe-inversee-pour-sauver-lecole/; voir la fin de l’article pour le bilan moins enthousiaste de C. Delabruyère https://ecolededemain.wordpress.com/2013/01/31/quand-des-professeurs-dhistoire-geographie-renversent-leur-classe-22/) . Volontairement elle n’est pas complète. Il y a à rajouter une chronologie, des biographies de leaders indépendantistes, d’autres exemples de décolonisation, les conséquences de la guerre sur les relations franco-algériennes, etc. Cela peut se faire dans le cadre d’un cahier interactif d’un lapbook ou, pour les plus mordus d’informatique en réalisant une vidéo interactive avec l’ajout de boutons informatifs [texte/photos/vidéos/renvoi sur des sites] à cliquer (voir : http://www.themadvideo.com/).

Pour récupérer le quizz sous forme de carte heuristique : Questionnaire du quizz_L.Fecamp.

On ne sait jamais, si un producteur de formats courts pour une télévision est intéressé, j’ai une soixantaine d’objets, de produits en réserve pour étudier toutes les périodes de notre histoire. Et là, promis, je ferai des progrès pour chanter ! ^^





Etudier les guerres mondiales à l’échelle locale

1 09 2014

Que s’est-il passé pendant les deux guerres mondiales dans la commune périurbaine du collège ? La transmission de la mémoire familiale ne se faisant plus pour diverses raisons, l’arrivée récente de nombreuses familles et l’absence d’études historiques sur le village ne m’ont pas permis de répondre à la question posée. D’où l’idée de faire travailler les élèves de 4e et de 3e sur le sujet, en fin d’année, après avoir terminé les programmes.

I. Mettre les sources à disposition des élèves

1. Les obstacles archives1a–>Solution : c’est au professeur de collecter les sources !

2. La réalisation archives2–>Solution : réaliser un livret où les sources, plus ou moins brutes, sont présentées chronologiquement. Ce livret sera la base de travail des élèves.

II. Exploiter les sources

1. Une présentation thématique et dynamique archives3a

2. satisfaire la curiosité du public archives4

IMAG0589

livret de 156 pages reliées

(avec thèmes et questionnaires pour réaliser l’exposition)





L’histoire-géographie booste la créativité

1 10 2013

L’imagination est un atout en Histoire-Géo. Elle est le moteur de la recherche universitaire, permettant sans cesse d’aborder un sujet sous de nouveaux angles. Dommage qu’elle ait mauvaise presse dans  nos matières où elle s’apparente à de la science fiction.

La créativité permet de recomposer l’information donnée ou cherchée et de mieux s’approprier le thème abordé. Quelques exemples [cliquez dessus pour agrandir] : 3e Résistance4

Pour les autres documents à récupérer, cliquez sur : 3e Résistance L.Fécamp

3e totalitarisme 4e mondialisation 5e Grandes Découvertes 6e la ville américaine





Mon lapbook sur la Révolution et l’Empire (4e)

1 09 2013

Ma démarche en carte heuristique (cliquez dessus pour agrandir l’image) : MON LAPBOOK SUR LA RÉVOLUTION ET LEMPIRE LDes images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plusieurs de mes productions sont à récupérer pour les personnes intéressées (cliquez sur les fichiers désirés) : les feuilles A3 ( L. Fécamp Présentation1-signed  ; L. Fécamp Présentation2-signed ) / les questionnaires pour l’étude des tableaux ( L. Fécamp Questionnaires Rev Fr + Empire  ) / les feuilles de de présentation des différentes recherches (L. Fécamp Serment du Jeu de Paume  ; L. Fécamp DDHC ; L. Fécamp Marseillaise ; L. Fécamp Robespierre ; L. Fécamp Sacre Napoléon ; L. Fécamp Ribambelles ; L. Fécamp Carte Europe 1811 1815)





Bouquet final

15 07 2013

l école est finie

* Non l’Éducation nationale ne découvre pas l’usage du mindmapping ! Elle se sert depuis longtemps de cet outil sans qu’il soit forcément connu de tous, professionnels ou public. Il suffit pour s’en convaincre de regarder la date de publication du premier article de ce blog dédié aux cartes heuristiques : http://pbernardon.blogspot.fr/2012/11/leducation-nationale-francaise-decouvre.html

* Même les lycées professionnels sont concernés : http://www.ac-aix-marseille.fr/pedagogie/upload/docs/application/pdf/2012-10/aix_carte_heuristique__juin_2012.pdf

* Une étude régionale intéressante : http://hist-geo.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article5548

*Des initiatives multiples : http://lewebpedagogique.com/mariedesmares/construire-une-carte-heuristique-en-groupes/

* Un tutoriel en ligne : http://www.ballajack.com/carte-mentale

* Où trouver des illustrations libres de droit pour les cartes mentales ? Ici : http://www.mindmeister.com/fr/54947760/carte-des-illustrations-pour-le-mindmapping

ipad_anime

* Pour transformer un blog dédié aux cartes heuristiques/cartes mentales/mindmapping (ou bien à autre chose) en fichier epub ou Mobi gratuit à lire sur votre liseuse numérique [dans la limite de 250 articles], il suffit de taper l’URL du blog ou du flux RSS dans : http://www.bloxp.com/ [avec ajout d’un sommaire possible] ou https://ebookglue.com/ [service moins complet]. Pour les bidouilleurs en tout genre, il y a aussi : http://korben.info/comment-convertir-un-site-web-en-ebook.html

* Pour réaliser des cartes heuristiques en mode collaboratif : http://outilscollaboratifs.com/tag/carte-heuristique/

* Utiliser la carte heuristique comme compte-rendu d’un débat, c’est possible : http://www.heuristiquement.com/2013/03/cartographier-un-debat-en-direct-avec.html

* Introduire au brevet des collèges ou au baccalauréat une carte heuristique notée, pourquoi pas ? http://lewebpedagogique.com/blog/et-si-on-evaluait-des-cartes-mentales-au-brevet-et-au-bac/
* Un beau travail pour rendre une carte heuristique interactive grâce à thingkink (merci à Emmanuel Grange) : http://www.thinglink.com/scene/390104175968518144 
Autre exemple dans la galerie créative de ce blog : http://www.dessinemoiuneidee.org/p/galerie-creative.html
victoireBONNES VACANCES A TOUTES ET A TOUS

//





Les cartes heuristiques dans le cadre d’une classe inversée [Entraînement à l’Histoire des Arts]

1 07 2013

Il paraît normal de faire des brevets blancs en français, en mathématiques, en HGEC pour entraîner les élèves à l’examen final. Mais on se soucie moins d’organiser des oraux blancs pour l’histoire des arts. Pourtant cela serait tout aussi nécessaire. C’est un exercice particulier, parfois nouveau, dans lequel beaucoup d’élèves ne sont pas à l’aise. La classe inversée et les cartes heuristiques semblent incontournables pour gagner du temps, intéresser les élèves et recentrer le rôle de l’enseignant sur la pratique de l’oralité.

I. QU’EST-CE QUE LA CLASSE INVERSÉE ?

1. Le cours est fait à la maison et les exercices en classes

2. Les outils pour transmettre les connaissances

II. L’APPLICATION A L’HISTOIRE DES ARTS

1. Ce soir en devoirs : regarder des vidéos sur internet !!!

– C’est au professeur d’orienter les élèves sur internet, en leur donnant des liens pour visionner et étudier une œuvre d’art (de préférence, une œuvre non présentée en fin d’année) : « La maison France« , « Guernica« , « L’affiche rouge« , etc.

– Le travail de l’élève consiste à noter sur une carte heuristique les principales informations de l’œuvre à son rythme (car il peut repasser la vidéo autant de fois que nécessaire) :HDA

          2. Le lendemain, c’est la mise en situation d’entrée
- L’enseignant voit avec les élèves convoqués, le barème et les attentes : HDA Evaluation L. FécampEvaluation HDA L – Tour à tour, les élèves passent l’oral blanc munis de leur brouillon : ils présentent l’œuvre, puis sont corrigés sur le fonds et la forme.
III. LES RÉSULTATS
- Les résultats attendus : moins de stress, disparition de tics fâcheux, meilleure maîtrise et précision des connaissances (avec un bémol : la classe inversée n’est pas utilisée ici pour la mémorisation -d’ailleurs est-ce le but de la classe inversée ?- : l’objectif est de vérifier la compréhension de l’information et de corriger les éventuelles mauvaises interprétations).
- Pourquoi ne pas étendre, mais ponctuellement, la classe inversée à des cours d’HGEC.







Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés